Les enduits de terre apportent une belle touche finale, douce et organique à votre maison, qu’il s’agisse d’une maison en ballots de paille, d’une construction en torchis, d’une cabane en bois ou même de vieux murs en tôle. Un simple enduit naturel peut être mélangé à des ingrédients provenant directement de la terre, notamment du sable, de l’argile et des fibres telles que la paille, le duvet de quenouille ou même le fumier de vache. Plus d’informations ici.

C’est un procédé simple et créatif : vous pouvez laisser votre imagination s’exprimer à travers le plâtre de terre avec sa grande capacité de sculpture et sa variété d’applications.

Comment fabriquer du plâtre de terre ?

Un enduit de terre naturel est composé de trois éléments principaux, généralement du sable, de l’argile et des fibres.

Le sable assure la résistance structurelle et constitue l’essentiel de tout mélange de plâtre de terre. Du sable fin et tamisé est utilisé pour obtenir une finition lisse sans que de petites pierres ou de petits cailloux n’interfèrent dans l’application.

L’argile est un liant qui contribue à rendre le plâtre de terre collant et adhésif. L’argile est généralement trempée et mélangée pour briser les gros morceaux avant d’être mélangée aux autres ingrédients. La couleur de votre enduit de terre peut être déterminée en grande partie par la couleur de votre argile. Les argiles locales sont de couleurs très variées.

Les fibres telles que la paille courte et hachée, les peluches de quenouille ou même la bouse de vache fraîche sont des ajouts courants et importants aux enduits de terre. Les fibres contribuent à rendre le plâtre solide et résistant aux fissures. Le fumier est la fibre de choix de nombreux peuples traditionnels (et de nombreux constructeurs naturels modernes également), et pour une bonne raison : la teneur en fibres et en enzymes permet d’obtenir un mélange de plâtre très solide et durable. (Et pour mettre les choses au clair : une fois séché, le plâtre de terre contenant du fumier n’a pas d’odeur. En outre, c’est vraiment amusant de ramasser des tartes de vache pour en faire du plâtre. Essayez-le !)

Des additifs supplémentaires, comme la pâte de blé, aident à augmenter la durabilité et l’adhérence. Ces ingrédients peuvent être mélangés à pied sur une bâche, ou avec une houe dans une brouette.

Une recette de plâtre de terre

La proportion de ces ingrédients de base peut varier en fonction de la qualité ou du type de matériaux que vous choisissez d’utiliser. Je peux vous fournir au moins une recette que j’ai récemment utilisée et qui a bien fonctionné pour ma maison en torchis.

  1. 3 parties (c’est-à-dire trois seaux de 20 litres) de sable tamisé
  2. 1 partie d’argile trempée
  3. 3/4 partie de fumier de vache
  4. duvet de quenouille
  5. 8 tasses de pâte de blé

Appliquer un enduit de terre

Le plâtre de terre peut être appliqué à la main ou à la truelle. Selon la régularité de la surface de votre mur, vous pouvez choisir l’une ou l’autre méthode. Le mélange final doit être souple, collant et humide, et il doit tenir facilement sur votre mur (pré-trempé). Ajoutez de petites quantités d’eau si votre plâtre semble difficile à étaler sur votre surface.

Profitez de l’occasion pour expérimenter avec votre plâtre et essayez de réaliser différentes formes. Vous pouvez même encastrer des mosaïques directement dans votre plâtre en utilisant des morceaux de verre ou de céramique lisses et cassés. (Gardez ces assiettes cassées !)

Une fois que votre plâtre a eu le temps de sécher (mais pas complètement), vous pouvez obtenir une finition encore plus lisse en polissant la surface avec quelque chose comme de la toile de jute humide ou une petite feuille de caoutchouc. Faites des mouvements circulaires pour travailler les zones plus rugueuses. Vous serez étonné de constater à quel point votre mur est plus lisse après ce simple procédé.

Une finition à faible impact pour votre maison

Les enduits de terre sont très beaux, lisses et doux, et peuvent donner à votre maison une ambiance très chaleureuse et accueillante. Ils sont un choix évident pour les maisons en ballots de paille ou en torchis, mais vous pouvez aussi les utiliser sur différentes surfaces murales.

En fin de compte, ils constituent un moyen très peu polluant et sans danger pour l’environnement de rendre votre bâtiment naturel plus attrayant et de protéger vos murs.