1. Qu’est-ce que le processus de préparation ?

La préparation est l’une des tâches les plus critiques pour un projet de peinture. Demandez à votre peintre quel est le processus de préparation. Prêtez attention aux détails. Assurez-vous qu’il est prêt à observer l’ensemble de la zone de peinture pour détecter les fissures et les défauts potentiels dont il faut s’occuper.

 

2. Comment formez-vous vos travailleurs ?

Des travailleurs formés sont essentiels pour tout travail ; on ne peut pas le nier ! Par conséquent, vous devriez demander à l’entreprise de peinture comment elle forme ses travailleurs, et si elle a des personnes appropriées pour le travail, elle sera en mesure de vous donner une réponse détaillée facilement!

 

3. Le chef de projet supervisera-t-il le processus ou sera-t-il présent ?

Un chef de projet est vital car il supervisera le projet réalisé par les ouvriers. Demandez à l’entreprise si le chef de projet sera présent ou comment se déroule son planning. En outre, cette personne est-elle en mesure de venir chercher de l’aide chaque fois que cela est nécessaire ? Si oui, quelles sont les méthodes de communication avec le gestionnaire ?

 

4. Quels sont vos protocoles en cas de mauvais temps?

Le mauvais temps peut être un cauchemar pendant le projet de peinture. Demandez à votre peintre ce qu’il fait lorsqu’il est confronté à des jours de pluie ou de neige. Écoutez leurs opinions sur ce qu’il faut faire pendant ces jours-là ou sur ce qui se passe lorsqu’il y a trop d’humidité, de chaleur ou de sécheresse présente dans l’environnement.

 

5. Un surveillant certifié pour le plomb sera-t-il présent ?

Pour enlever des peintures au plomb, il faut qu’un surveillant certifié plomb soit présent sur le chantier. C’est la loi. Veillez donc à demander à votre peintre ce qu’il en est afin de vous épargner les entreprises véreuses qui enfreindront la loi !

 

6. Quelle est la marque de peinture que vous utilisez ?

La qualité de la peinture joue sans aucun doute un grand rôle dans l’ensemble du travail de peinture. Veillez donc à leur demander la marque de peinture qu’ils utilisent habituellement. Certains peintres remplacent même la peinture des pots de marque par des pots bon marché, ce qui est punissable par la loi !

 

7. Le peintre est-il entièrement assuré ?

L’une des choses les plus importantes que vous devez vérifier avant d’engager un peintre est de voir s’il a une assurance. Si vous engagez un peintre qui n’a pas d’assurance, vous serez responsable de tous les dommages qu’il fera à votre maison ! 

 

8. Combien de couches de peinture seront nécessaires ?

Demandez à votre peintre le nombre spécifique de couches dont il pourrait avoir besoin. Le peintre sera en mesure de vous donner un nombre estimé après avoir vérifié l’espace de peinture. Trop de couches de peintures ne sont pas du tout nécessaires. Cependant, trop peu de peinture peut également entraîner un retard dans le projet.

 

9. Qu’allez-vous faire des surfaces humides ?

Toutes les surfaces ne sont pas parfaites pour la peinture. Les surfaces humides ou celles qui sont peintes à l’huile peuvent nécessiter une peinture spécialisée. Demandez à votre peintre quelle stratégie adopter sur de telles surfaces. C’est une bonne occasion pour vous de jauger leur capacité à accomplir la tâche !

 

10. Quels sont vos protocoles de sécurité ?

Les peintres utilisent des outils électriques pour leurs tâches. Ces outils peuvent être mauvais si votre câblage n’est pas bon ou est vieux. Il y a donc un risque d’incendie. Demandez à votre peintre quels sont les protocoles lors de situations imprévues de ce genre, si elles devaient se produire.

 

11. Êtes-vous flexible avec l’horaire ?

La flexibilité du planning permet de peindre plus vite et de mieux gérer tout type de problème. Les choses ne se passent pas toujours comme prévu, il est donc important pour vous de vous assurer qu’ils peuvent offrir un peu de flexibilité.