Artisan du BTP : comment travailler en sécurité ?

Afin d’assurer la sécurité et de protéger les artisans de son entreprise, tout employeur doit conformément à la loi éliminer ou réduire les risques professionnels. Pour cela, il doit mettre en place des mesures de prévention qui garantissent la sécurité de ses employés. Découvrez ici quelles sont les mesures en vigueur pour assurer la sécurité des artisans du BTP et les équipements de travail nécessaires à leur sécurité.

La protection collective

La protection collective est l’ensemble des dispositifs, mécanismes ou appareils capables de protéger les salariés contre les risques professionnels. Ces équipements sont intégrés aux moyens de production ou aux postes de travail. Ils assurent non seulement la sécurité des salariés affectés au poste, mais aussi d’autres personnes présentes à proximité. Il existe quatre principes qui régissent les moyens de protection collective. Les salariés doivent bénéficier d’une :

  • protection par éloignement,
  • protection par obstacle,
  • protection par atténuation d’une nuisance,
  • protection par consignation d’une fonction dangereuse lors d’interventions.

Ces mesures font partie des 9 principes généraux de prévention indiquée dans le Code du travail. Elles sont appliquées lorsque les mesures de prévention mises en place pour éliminer ou réduire les risques ne sont pas suffisantes. Ainsi, selon les normes françaises qui résument tout ce qu’il faut savoir sur la protection collective, un garde-corps doit être installé pour protéger contre les chutes de hauteur. Des revêtements de sol antidérapants doivent être utilisés pour éviter les risques de chute sur un sol glissant. Pour éviter les risques d’exposition à des poussières, des équipements de ventilation doivent être mis en place. Les machines bruyantes quant à elles doivent être encoffrées avec des matériaux adaptés pour réduire le bruit.

L’employeur doit, en effet, veiller à l’application de ces règles de sécurité dans son entreprise. Pour cela, il peut mettre en place des formations en sécurité professionnelle selon l’activité de son entreprise. Il doit également fournir à ses salariés un document d’évaluation des risques professionnels et afficher des consignes de sécurités sur les sites de travail de son entreprise. L’employeur doit par ailleurs fournir à ses ouvriers les équipements de protection et matériels essentiels pour assurer leur sécurité. Il doit continuellement procéder à une vérification de l’ensemble des installations et de leur maintien aux normes.

équipements protection dans BTP

Les vêtements et accessoires pour la protection des artisans

Pour garantir des conditions de travail sécuritaires aux artisans du BTP, la loi impose le port de certains vêtements et accessoires de travail. Ces tenues de travail permettent à l’artisan de s’habiller convenablement et de se protéger durant l’exercice de ses fonctions.

Les chaussures de sécurité

De nombreux accidents sont enregistrés chaque année dans le domaine du BTP. 7 % d’entre eux environ se caractérisent par des blessures aux pieds. En raison de ces risques importants auxquels sont exposés les artisans du BTP, le port de chaussures de sécurité est une obligation pour ces derniers. Les besoins de protection de l’artisan sont divers et variés selon le métier exercé par celui-ci.

Pour cela, le choix de ses chaussures de sécurité doit se faire en prenant en compte les risques liés à son métier et à son environnement de travail. Ses chaussures doivent être confortables, résistantes et sécuritaires. Selon la norme EN 20 345, les chaussures de sécurité doivent avoir des semelles antidérapantes. Elles doivent aussi avoir un embout capable de résister à un choc de 200 joules et à un écrasement de 15 kN. Les bottes de sécurité sont aussi nécessaires et adaptées à certains corps de métier.

Les pantalons de travail

Les pantalons de travail adaptés aux artisans du BTP sont nombreux et variés. Comme les chaussures de sécurité, ils doivent correspondre au quotidien professionnel des artisans. La profession de maçon par exemple exige le port d’un pantalon ultra-résistant.

En revanche, pour les artisans exerçant le métier de plombier ou de carreleur, les poches à la hauteur des genoux sont souvent privilégiées. Les poches dotées de plaques de protection sont très pratiques pour protéger les genoux. Elles sont d’ailleurs recommandées aux artisans ayant l’habitude de travailler genoux à terre.

Les équipements de protection individuelle

Les tenues de travail de l’artisan du BTP lui permettent non seulement de s’identifier à son métier, mais aussi de se protéger. À part les vêtements de travail, la loi exige que les artisans BTP portent des équipements de protection individuelle. Ainsi, ils doivent être équipés de :

  • harnais de sécurité,
  • gants de protection,
  • lunettes de protection,
  • masques de protection.

Des combinaisons de travail sont aussi nécessaires pour assurer la sécurité de l’artisan. Elles doivent pouvoir résister à l’usure et aux déchirures et être conformes aux obligations du marquage CE. L’artisan doit également être équipé de casque de sécurité. Ils doivent être en bon état, conformes aux normes Afnor NF EN 397 et à la certification CE. Les gilets de visualisation pour artisan BTP doivent répondre à la norme européenne EN 471 et faciliter la visibilité de chaque ouvrier sur le chantier. Ces mesures de sécurité participent à la limitation des risques d’accident qui planent sur le métier de l’artisan.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles les plus lus​

Nos thématiques

Construction

Actualités liées à la construction de maisons et dernières tendances

Batiment

Les dernières innovations des entreprises du secteur du bâtiment

Travaux

Les conseils avec des articles, des guides pratiques et actualités sur les travaux

Conseils

les conseils pour entretenir votre maison et toutes ses pièces comme l'extérieur