Comment devenir entrepreneur : Guide étape par étape

Etape 1 : Déterminer quel type d’entrepreneur vous voulez devenir

Il existe plusieurs types de postes d’entrepreneurs disponibles dans l’industrie de la construction aujourd’hui, chacun avec son propre ensemble d’avantages et d’inconvénients. Avant d’obtenir votre licence d’entrepreneur, il est nécessaire de déterminer quel type d’entrepreneur vous voulez devenir. Voici les exemples les plus courants de types d’entrepreneurs dans le domaine de la construction.

 

Entrepreneur général

Un entrepreneur général est une personne qui effectue des travaux de construction sur de nouvelles maisons résidentielles, sur des projets commerciaux, ou des travaux de remodelage ou de rénovation résidentiels. Les entrepreneurs généraux peuvent également prendre part à la supervision ou à la surveillance de ces types de projets, par opposition à l’exécution du travail physique.

Entrepreneur spécialisé

Un entrepreneur spécialisé est une personne qui effectue des travaux nécessitant l’utilisation d’un petit ensemble de métiers, tels que la charpenterie, les travaux de béton ou de pavage, les travaux électriques ou la maçonnerie. Chaque État a ses propres directives sur ce qui constitue un entrepreneur spécialisé.

Entrepreneur mécanique

Un individu travaillant comme entrepreneur mécanique dans la construction effectue des travaux basés sur une licence spécifique, comme la plomberie, le chauffage ou la réfrigération. La licence d’entrepreneur ne s’étend qu’au travail mécanique, pas à l’installation, car cela nécessite une licence électrique distincte dans la plupart des États.

 

Étape 2 : Étudier les exigences éducatives

Une partie importante de l’obtention d’une licence d’entrepreneur consiste à satisfaire aux bonnes exigences éducatives avant de demander une licence pour travailler dans votre État. Vous devrez d’abord obtenir un diplôme d’études secondaires ou son équivalent pour devenir un entrepreneur agréé. Les cours du secondaire axés sur l’algèbre, le dessin ou la géométrie sont très utiles pour poursuivre des études dans le domaine de la construction.

 

Niveau de diplôme et domaine

Certains entrepreneurs en construction choisissent d’obtenir un diplôme afin de remplir les exigences en matière d’expérience pour obtenir une licence d’entrepreneur. Le diplôme minimum dans certains États qui répond à ce besoin est un programme de baccalauréat. 

Expérience

Au lieu d’un diplôme universitaire acquis, certains entrepreneurs en construction s’appuient fortement sur leur expérience dans l’industrie pour aider à répondre aux exigences d’une licence d’entrepreneur.

Compétences clés

Que l’entrepreneur applique son éducation formelle ou son expérience dans l’industrie pour remplir les exigences de licence, un éventail de compétences clés est nécessaire pour effectuer le travail de manière adéquate. Les entrepreneurs en construction comprennent les diverses pratiques de construction et les règlements du bâtiment, ainsi que la façon d’utiliser adéquatement l’équipement de construction. 

 

Étape 3 : Suivre une formation

Tous les entrepreneurs agréés ont une formation qu’ils doivent suivre au-delà de l’expérience dans l’industrie ou de l’éducation formelle dans une école de métiers, un collège ou une université. La première étape de ce processus consiste à prendre contact avec le conseil de licence d’entrepreneur de votre État.

Contactez le conseil de licence d’entrepreneur de votre État

Chaque État a un conseil de licence d’entrepreneur, mais vous vous demandez peut-être ce qu’est exactement un conseil d’entrepreneur de construction. La réponse à cette question est relativement simple : le conseil est l’organisme gouvernemental qui administre les licences pour les entrepreneurs en construction dans l’État, y compris les exigences d’examen pour chaque type de licence d’entrepreneur disponible.

 

Passez votre examen avec succès

Une fois que vous avez contacté le conseil de licence d’entrepreneur de votre État pour déterminer les exigences de licence, vous serez en mesure de déterminer rapidement si un examen est nécessaire ou non. La plupart des États exigent la réussite d’un examen lorsque les projets dépassent un certain montant en dollars, quelle que soit l’éducation ou l’expérience obtenue par l’entrepreneur potentiel.

 

Étape 4 : créer votre plan d’affaires

L’une des étapes les plus négligées pour devenir un entrepreneur en construction est l’élaboration d’un plan d’affaires solide. Le plan d’affaires d’un entrepreneur comprend plusieurs éléments, allant de la portée des travaux qu’il effectuera aux aspects financiers de l’exploitation d’une entreprise.

 

Identifiez votre différenciation

Les entrepreneurs en construction peuvent emprunter de nombreuses voies pour réussir en affaires, mais chacune commence par la détermination de la spécialité ou de la différenciation qui permettra à l’entrepreneur de se démarquer.

 

Calculez vos finances

Un autre aspect plus complexe de la création d’un plan d’affaires en tant qu’entrepreneur en construction est l’identification des sources de capital disponibles pour aider à lancer l’entreprise. Il y a des coûts associés à la création d’une structure commerciale légale, comme une SARL ou une société S, ainsi qu’à l’obtention de l’assurance et du cautionnement appropriés. Il y a également des dépenses pour les frais de licence, les examens et la formation qui doivent être ajoutés au mélange au début de l’entreprise.

 

Planifiez votre marketing

Bien que les entrepreneurs en construction doivent avoir une expérience substantielle dans l’industrie avant de démarrer leur propre entreprise, la concurrence dans le monde des entrepreneurs est élevée. Pour cette raison, les nouveaux entrepreneurs en construction doivent élaborer un plan pour commercialiser leur entreprise auprès des clients résidentiels ou commerciaux dans l’État ou la ville où ils travaillent.

Développez vos modèles

Avant de prendre votre premier client en tant qu’entrepreneur en construction, vous devez avoir un modèle d’entreprise en place qui énonce plusieurs aspects de chaque projet. Ce modèle commercial doit inclure un accord standard entre l’entrepreneur et le client, les conditions de prix, les conditions de paiement et toute information qui vous protège, vous et votre client, contre les problèmes juridiques à venir. 

 

Étape 5 : Obtenir une licence d’entrepreneur et un cautionnement

Une fois que vous avez pris des mesures pour acquérir une expérience ou une éducation précieuse dans l’industrie, mis en place un plan d’affaires solide, étudié et réussi l’examen de licence, votre prochaine étape consiste à recueillir toutes les informations nécessaires pour les exigences  en matière de licence d’entrepreneur. Vous obtiendrez ensuite une caution de licence d’entrepreneur, puis vous soumettrez votre demande de licence d’entrepreneur, qui sont différentes des cautions de construction pour les emplois publics. Cliquez sur www probtp com mon compte pour créer votre espace personnel

Déterminer et satisfaire les exigences de l’État de l’entrepreneur

Comme mentionné, chaque État a ses propres exigences qui doivent être satisfaites pour être admissible à une licence d’entrepreneur. Recherchez les exigences que vous devez remplir dans votre État.

Combien coûte une licence d’entrepreneur ?

Le coût variera en fonction du type de licence d’entrepreneur que vous souhaitez obtenir et de votre État (les coûts varient généralement entre 50 et 200 € pour une licence). La plupart des États ont des exigences similaires qui peuvent inclure une vérification des antécédents, des minimums d’expérience et d’éducation, et des documents financiers, y compris une caution et une assurance.

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles les plus lus​

Nos thématiques

Construction

Actualités liées à la construction de maisons et dernières tendances

Batiment

Les dernières innovations des entreprises du secteur du bâtiment

Travaux

Les conseils avec des articles, des guides pratiques et actualités sur les travaux

Conseils

les conseils pour entretenir votre maison et toutes ses pièces comme l'extérieur