Comment optimiser l’isolation de votre toiture ?

La toiture est à l’origine de 30 % de déperdition énergétique en moyenne dans un logement. Cela en fait l’un des ponts thermiques les plus considérables et les plus à risques qu’il ne faut surtout pas négliger. Ainsi, pour votre confort et pour le respect des normes écologiques, il est important de revoir l’isolation de votre habitation. Cela vous permettra de réduire vos besoins en chauffage et de réaliser des économies sur votre facture. Toutefois, il convient de se renseigner sur les bonnes pratiques pour réussir cette opération d’isolation du toit.

Effectuez un diagnostic de l’isolation de votre toit

Pour améliorer l’isolation de votre toiture, il faut avant tout réaliser un diagnostic. Ce sera l’occasion d’identifier d’éventuels défauts ou dommages causés par des champignons par exemple ou des insectes nuisibles. Avant d’entamer l’isolation, un traitement sera appliqué en prévention ou en curatif, afin de limiter les risques actuels ou futurs. En ce sens, il est recommandé de faire appel à des experts qui se chargeront du diagnostic et de la mise en place de solutions adaptées. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels en isolation de toiture.

Notez que cette phase est incontournable, car installer une isolation sur une toiture qui n’est pas saine serait du gaspillage, mais aussi une perte de temps.

isolation de toiture

Adaptez la technique d’isolation en fonction de votre toit

On distingue différents types de toits et d’isolants. L’idéal est de trouver l’isolation adéquate ainsi que la bonne technique de pose pour obtenir un excellent résultat. Les différentes catégories de toitures sont : les toitures avec combles habitables, les toitures avec combles non aménageables et les toitures avec toit-terrasse.

L’isolation de combles aménagés

Si vous souhaitez gagner de l’espace dans votre maison, alors l’aménagement sous la toiture peut être une excellente alternative. Vous avez le choix entre différentes techniques d’isolation.

L’isolation par l’intérieur : c’est la solution la plus plébiscitée, car elle est facile à mettre en place et moins chère. De plus, elle est efficace pour garantir un maximum de confort dans la pièce. Cette isolation implique l’usage d’un peu d’espace disponible sous les combles pour l’installation des panneaux isolants. Les isolants seront placés entre les charpentes, en dessous de la toiture.

L’isolation par l’extérieur : elle convient notamment à ceux qui disposent d’un budget suffisant pour isoler leur toiture. Elle est très efficace pour limiter les déperditions énergétiques et pour protéger votre maison contre l’humidité. Cependant, lorsqu’on parle d’isolation par l’extérieur, cela veut dire que les isolants seront installés en dehors de la toiture et cela peut impacter votre aménagement.

La mise en place de pare-vapeurs : pour obtenir plus de confort dans votre espace sous comble et dans le reste de l’habitation, vous pouvez aussi choisir l’installation des pare-vapeurs. Ces équipements doivent être placés avec minutie pour éviter la pénétration de l’eau qui peut parfois influer sur le confort et la solidité de la maison.

L’isolation de combles perdus

Dans le cas de l’isolation de combles perdus, l’opération ne requiert pas beaucoup de temps et d’esthétisme étant donné que l’espace sous toiture n’est pas une zone accessible aux habitants. La technique préconisée ici est le soufflage.

Elle consiste à utiliser des flocons à déposer sur toute la surface, afin d’isoler l’espace. Bien que ces travaux prennent moins de temps, il faudra tout de même avoir des équipements spécifiques. C’est pourquoi il est conseillé de recourir aux services de professionnels de la toiture. L’isolation des combles perdus de l’habitation est tout de même un bon moyen d’augmenter le confort chez vous. En réalité, cela permet de conserver la température intérieure et de réduire la consommation énergétique.

Quels isolants de toiture choisir ?

En dehors des techniques d’isolation, on retrouve différents isolants sur le marché. En fonction de leurs caractéristiques thermiques et/ou phoniques, ils peuvent plus ou moins s’adapter à l’isolation intérieure ou extérieure, ou bien au type de surface.

La fibre de bois : parfaite pour les régions chaudes en été, elle garantit un immense confort durant la période estivale et une excellente protection contre le froid en hiver. Elle a la capacité de réguler l’humidité à travers une bonne inertie thermique. La fibre de bois est recyclable et disponible en panneaux rigides ou flexibles.

La laine de verre : plus abordable pour une isolation thermique équivalente, elle est un composé de sable et de verre recyclé. La laine de verre est proposée sous forme de panneaux, de rouleaux ou en vrac. Toutefois, elle présente une durabilité inférieure dans le temps.

La laine de chanvre : elle convient le plus aux climats tempérés, car il s’agit d’un matériau peu dense et doté d’une faible capacité thermique. En rouleaux, elle se caractérise par sa souplesse et s’adapte très facilement à une charpente irrégulière étant donné qu’on peut la poser en longueur.

La ouate de cellulose : c’est une matière première abordable provenant du recyclage de papier journal. Offrant d’excellentes propriétés thermiques, elle est cependant difficile à poser.

En dépit des performances de certaines matières isolantes, même avec une faible épaisseur, la règle à retenir est la suivante : plus l’isolant a une grande épaisseur et plus la protection isolante sera efficace.

Isolation des espaces sous toiture : les aides financières

Il existe de nombreux financements disponibles dans le cadre de l’isolation des espaces sous toiture.

Il existe tout d’abord le pacte d’isolation solidaire qui permet de payer vos travaux d’isolation pour 1 euro. La condition est d’avoir des entreprises certifiées qui se chargeront du projet en question.

Il est également possible de bénéficier d’une prime d’énergie pour un montant de 200 euros. La condition est de faire appel à un professionnel RGE et d’obtenir un certificat de consommation énergétique à la fin des travaux. Cette prime est accessible à tous : propriétaires, locataires, professionnels immobiliers, gestionnaires SCI, etc., qu’il s’agisse d’un logement principal ou d’un logement secondaire.

Vous avez aussi la possibilité de profiter du crédit d’impôt, afin de vous faire rembourser partiellement vos dépenses par vos contributions sociales annuelles. Pour l’obtenir, vous devrez faire une demande explicite.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles les plus lus​

Nos thématiques

Construction

Actualités liées à la construction de maisons et dernières tendances

Batiment

Les dernières innovations des entreprises du secteur du bâtiment

Travaux

Les conseils avec des articles, des guides pratiques et actualités sur les travaux

Conseils

les conseils pour entretenir votre maison et toutes ses pièces comme l'extérieur