Construction : tout comprendre sur les joints de constructions

Lorsque l’on décide de se lancer dans un chantier ou de la rénovation, il est utile de connaître les différentes spécificités des joints de constructions. Ils peuvent être utilisés à la fois dans des travaux pour la maison ou pour des constructions de plus grandes envergures. Chaque joint a ses spécificités et ses caractéristiques et il faut les connaître pour savoir lequel utiliser selon les circonstances et le besoin. 

Le rôle des joints dans les constructions

 

Dans la construction de bâtiments, les joints sont régulièrement employés pour accompagner des structures en béton. C’est un besoin très récurrent, que ce soit lorsque l’on construit un bâtiment, un parking ou simplement une maison. Dès lors qu’il y a besoin d’utiliser du béton, il faudra mettre en place des joints afin de consolider la structure. Concrètement, les joints peuvent jouer différentes fonctions dans l’ouvrage. Ils peuvent remplir différents rôles. Ils permettent tout d’abord la dilatation thermique du béton, évitant qu’il ne se fissure, mais également compenser les tassements différentiels. Ils jouent globalement un rôle de protection de la structure en évitant le retrait du béton ou même les vibrations ou impacts ressentis sur la structure. Les structures en béton sont choisies pour leur solidité et même leur étanchéité, néanmoins elles ne sont pas infaillibles. Il faut prévoir des espaces pour faire passer des gaines préfilées ou tout simplement pour protéger l’entièreté de la structure. Pour éviter les dégâts et les risques liés au poids ou encore aux fluctuations de températures, il est nécessaire de mettre en place des joints dans la structure.    

 

Les types de joints 

Il existe globalement 4 types de joints utilisés dans les travaux de bâtiment :

Tout d’abord le joint de construction, il est utilisé lors des arrêts prolongés de bétonnage et permet le transfert des charges grâce à l’utilisation de goujons. Ce sont tout simplement des barres d’acier qui ont pour but de consolider la structure.

Les joints de dilatations sont très régulièrement utilisés, ils servent tout simplement à espacer deux parties d’un ensemble en béton afin de laisser une marge pour des mouvements et éviter la dilatation du béton notamment due à la chaleur. En effet, le béton peut se dilater en cas de forte de chaleur ou même se rétracter dans le froid. Ainsi, les joints de dilatations vont maintenir les parties du béton et éviter tout mouvement.

Pour simplement retirer le béton à l’avenir, on utilise ce que l’on appelle des joints de retraits, ils permettent de faciliter le retrait, mais aussi de contrôler la position et les effets des vibrations. Le but est de pouvoir plus simplement retirer certaines parties en cas de fissures par exemple et que cela ne se propage pas sur toute la structure. 

Enfin, il existe aussi des joints de rupture, ceux-ci permettent de diviser les fondations notamment, pour éviter les risques de tassement différentiel. En effet, lorsqu’il y a plusieurs éléments de poids différents, il peut y avoir des risques de tassement différentiel. Pour éviter que cela ne se produise, on va scinder les fondations avec des joints de rupture pour répartir le poids. 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles les plus lus​

Nos thématiques

Construction

Actualités liées à la construction de maisons et dernières tendances

Batiment

Les dernières innovations des entreprises du secteur du bâtiment

Travaux

Les conseils avec des articles, des guides pratiques et actualités sur les travaux

Conseils

les conseils pour entretenir votre maison et toutes ses pièces comme l'extérieur