Plombier: les clés pour réussir dans le métier

 

Aimeriez-vous devenir plombier ? C’est un métier qui séduit de plus en plus de jeunes pour son accessibilité et les opportunités grandissantes dans le secteur. Pour exercer la profession, l’obtention de certaines qualifications est indispensable. Un plombier peut tout à fait travailler en indépendant ou pour le compte d’une entreprise. Si vous souhaitez légaliser votre activité, voici tous les points clés à connaitre sur le métier de plombier.

Qu’est-ce qu’un plombier ?

 

Un plombier est un professionnel qui peut intervenir dans le cadre de travaux d’aménagement ou d’une simple intervention de pose et de réparation d’équipements. Pour les travaux de grande envergure, les professionnels en plomberie ont plusieurs missions principales : l’établissement du plan des canalisations, la découpe de tuyaux, l’entretien des canalisations, etc. Un plombier peut également être sollicité pour résoudre certains problèmes : fuites d’eau, explosion d’un ballon d’eau ou autres. L’expert doit alors avoir des connaissances pointues sur tous les types d’opérations entrant dans son domaine d’activité. Cliquez sur notre lien pour trouver un plombier à Castres.

 

Comment créer votre entreprise de plomberie ?

 

Un plombier peut tout à fait travailler en tant qu’indépendant en créant sa propre entreprise. Voici tous les éléments à prendre en compte pour démarrer votre activité :

 

Obtenir des qualifications techniques

C’est un ouvrier dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Il s’agit d’un métier qui exige des compétences techniques dans le secteur. En effet, il a en charge la pose et la réparation des installations sanitaires ainsi que des canalisations d’eau et de gaz. Ce professionnel peut intervenir auprès des particuliers et des professionnels. Certaines qualifications sont obligatoires pour exercer le métier de plombier. Voici quelques exemples de formations à suivre pour intégrer la profession : 

  • CAP installateur sanitaire ;
  • BTS génie sanitaire ;
  • BP installateur thermique ;
  • Bac professionnel, etc.

Choisir la forme juridique de l’entreprise

Un professionnel est libre de choisir la forme juridique de son activité. Pour faire le bon choix, certains éléments essentiels sont à prendre en compte : l’investissement de départ, la couverture sociale, les avantages fiscaux. Plusieurs statuts juridiques sont disponibles :

  • le statut de micro-entrepreneur : facile à créer et à gérer ;
  • l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) : avec des responsabilités à la hauteur de ses apports ;
  • l’entreprise universelle à responsabilité limitée : avec un dirigeant considéré comme un travailleur indépendant ;
  • la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) : pour une grande souplesse de gestion ;
  • la société à responsabilité limitée (SARL) : pour une gestion à plusieurs.

Quel régime d’imposition ?

Le choix du régime d’imposition va dépendre de votre capacité de financement au départ. Un plombier peut choisir entre le régime réel normal, le régime réel simplifié et le régime micro. Faites-vous accompagner par un expert-comptable pour choisir un régime d’imposition en adéquation avec votre activité.

 

Entamer les démarches d’immatriculation

Les formalités doivent être effectuées au centre de formalité des entreprises (CFE) de la chambre des métiers et de l’artisanat. L’entreprise bénéficiera d’une immatriculation au répertoire des métiers. 

 

Suivre un stage de préparation

Un stage de préparation à l’installation doit être suivi par tous les créateurs d’entreprise inscrits à la chambre des métiers et de l’artisanat. C’est une formation de courte durée qui permet d’apprendre les bases de la gestion d’entreprise. 

 

Comment établir une politique de coût pour un plombier ?

 

L’établissement de la politique de prix de votre prestation est une étape incontournable lors de la création de votre entreprise. Il est possible de proposer une intervention au forfait ou une prestation sur-mesure sous devis. 

 

Les tarifs forfaitaires

Les tarifs forfaitaires consistent à proposer des prix spécifiques pour certains types de prestations. Ces systèmes tarifaires conviennent par exemple pour :

  • la pose d’un système de canalisation ;
  • l’installation d’une cabine de douche ;
  • l’aménagement d’un lavabo.

Les tarifs sur-mesure

Les tarifications sur-mesure peuvent varier en fonction de plusieurs facteurs : l’urgence de la panne, le type d’intervention, mais aussi les prix des fournitures nécessaires pour l’intervention. L’emplacement géographique de la zone d’intervention peut également impacter le tarif proposé.

 

Quelle assurance pour un plombier ?

 

En tant que plombier, vous serez amené à effectuer des travaux liés à de gros œuvres. Il est fortement conseillé de souscrire des assurances.

 

L’assurance décennale

La souscription à une assurance décennale est obligatoire pour les professionnels. Il s’agit d’une garantie qui les couvre en cas de dommages pouvant affecter une construction. Cette assurance est valide uniquement si elle est contractée avant le commencement des travaux. Un non-respect de cette obligation est passible d’une amende de 75 000 euros et de 6 mois de prison. Le prix d’une assurance décennale varie en fonction du statut de l’entreprise.

 

Les autres assurances à envisager

D’autres types d’assurances peuvent être envisagés par un plombier dans le cadre de son activité :

  • l’assurance responsabilité civile professionnelle ;
  • l’assurance responsabilité civile d’exploitation ;
  • l’assurance de protection juridique ;
  • l’assurance prévoyance sociale.

Conseils pour réussir dans la profession de plombier

 

Pour attirer des clients, un plombier doit procurer un sentiment de confiance. La rigueur et le professionnalisme sont alors de mises ! Voici quelques conseils pour garantir un succès dans le domaine :

 

Choisir une adresse de siège social prestigieuse

Une adresse de siège social prestigieuse est la solution idéale pour garantir la crédibilité de votre entreprise. Cette dernière est celle qui doit figurer sur l’ensemble des documents administratifs de votre structure. Le siège social peut être l’adresse de votre domicile pour faire des économies sur votre investissement de départ.

 

Etendre sa présence en ligne

La présence en ligne est actuellement indispensable pour booster votre activité de plombier. Il est conseillé de créer un site internet ou une page sur les réseaux sociaux pour attirer plus de clients et augmenter votre notoriété. Sur le site en question, informez les visiteurs des prestations fournies, des tarifs, mais aussi de vos contacts pour leur permettre de vous contacter en cas de besoin.

 

Intégrer un réseau de professionnels

Etre en contact avec d’autres professionnels dans le domaine permet de bénéficier de meilleurs conseils de pro pour réussir dans votre activité. 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles les plus lus​

Nos thématiques

Construction

Actualités liées à la construction de maisons et dernières tendances

Batiment

Les dernières innovations des entreprises du secteur du bâtiment

Travaux

Les conseils avec des articles, des guides pratiques et actualités sur les travaux

Conseils

les conseils pour entretenir votre maison et toutes ses pièces comme l'extérieur