Quels sont les différents types d’équipements de route?

 

Avec plus de 1 073 500 km de route en France, il est important de mettre en place des mesures de sécurité afin de protéger les automobilistes. D’où l’intérêt des équipements de route. Ces accessoires ont pour rôle de contrôler la circulation et aussi d’avertir les usagers des éventuels dangers sur la route. Quels sont les différents types d’équipements de route ? À quoi servent-ils ? Zoom sur le sujet.

 

Les ralentisseurs

 

Ce sont des dispositifs en caoutchouc. Ils servent à limiter la vitesse des véhicules afin de canaliser le trafic automobile. Il existe trois catégories de ralentisseur, à savoir :

 

Les coussins berlinois

Les coussins berlinois sont destinés pour :

  • les aires de repos et de service ;
  • les aires de stationnement ;
  • les agglomérations ;
  • les voies de lotissement.

Ils peuvent également être utilisés dans les sections de voies ayant une limitation de vitesse de 30 km/h. Toutefois, ils sont interdits dans les zones à forts trafics (plus de 6 000 véhicules par jour). Concernant les dimensions, les coussins berlinois mesurent 6 à 7 cm de haut et 1.75 à 1.90 m de large.

 

Les ralentisseurs de voies privées

Ces derniers sont en général utilisés dans les parkings, les entrepôts, les hôpitaux, les entreprises et les centres commerciaux. Les ralentisseurs de voies privées sont en caoutchouc, ils peuvent résister à une charge de 20 tonnes. Ils indiquent une limitation de vitesse de 10, 20 ou 30 km/h.

 

Le dos d’âne

Le dos d’âne est une sorte de bombement transversal sur la route. Comme les autres ralentisseurs ancrés sur le sol, il y a des panneaux de signalisation qui indiquent sa présence.

 

Le balisage permanent

 

Le balisage permanent est un outil indispensable à la sécurité routière. Il a un double rôle : 

  • il vous guide et vous oriente pour vous aider à trouver votre chemin ;
  • il vous prévient de tous les risques.

Les différents types de balisage permanent

Il existe de nombreux types de balise de signalisation :

  • la balise J1 : elle est placée dans les virages. Elle se distingue par sa couleur blanche, sa bande réfléchissante de 200 millimètres et de sa forme cylindrique. Elle peut être de couleur rouge dans les endroits enneigés. Dans ce cas, on l’appelle balise J1 bis ;
  • la balise J3 : elle signale une intersection. De forme cylindrique, elle dispose d’une bande rétro-réfléchissante rouge de 200 mm ;
  • la balise J4 : elle complète la balise J1 lorsque le virage est trop important ;
  • la balise J5 : elle mesure 1 mètre de long et est de forme carrée. Cette balise est fixée sur le nez de l’îlot séparateur ;
  • la balise J6 : ce type de balisage est implanté sur les 2 côtés de la chaussée. Il est à noter que la J6 ne peut pas être utilisée sur les autoroutes ;
  • la balise J7 : c’est un manche à air qui indique la direction et la force du vent ;
  • la balise J10 : elle mentionne le nombre de kilomètres à parcourir pour atteindre un endroit précis ;
  • la balise J13 : elle signale les éventuels obstacles ;
  • la balise J16 : il s’agit d’un guidage latéral nocturne.

Le radar de vitesse pédagogique

 

Le radar de vitesse pédagogique est équipé de détecteur de vitesse et d’une caméra infrarouge. Par conséquent, il peut identifier les voitures qui roulent trop vite.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles les plus lus​

Nos thématiques

Construction

Actualités liées à la construction de maisons et dernières tendances

Batiment

Les dernières innovations des entreprises du secteur du bâtiment

Travaux

Les conseils avec des articles, des guides pratiques et actualités sur les travaux

Conseils

les conseils pour entretenir votre maison et toutes ses pièces comme l'extérieur