Dans les chantiers de construction ou de réhabilitation, on utilise souvent des outils ou des matériels dangereux. C’est pour cette raison que chaque secteur possède ses professionnels : les maçons, les ouvriers, les professionnels de la métallurgie… Il en va de même pour les conducteurs d’engins spécialisés. Ils doivent avoir le Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité ou CACES, qui est une sorte de permis de conduire spécialement valable pour les engins de chantier. La sécurité au travail doit toujours être une priorité pour l’employeur.

Pourquoi suivre un CACES ?

Ce certificat a été mis en place par le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) en 1998. Afin de prévenir les accidents qui pourraient être provoqués pendant l’utilisation des engins mobiles automoteurs, une formation est nécessaire. Le CACES s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. Tous les engins de manutention sont concernés par le CACES selon les classifications suivantes :

  • R 372 m: les engins de chantier
  • R 382 : engins de chantier
  • R 389 : les chariots élévateurs
  • R 390 : les grues auxiliaires de chargement de véhicules
  • R 484 : pont roulant et portique
  • R 485 : gerbeur à conducteur accompagnant
  • R 486 : plateformes élévatrices mobiles de personne (PEMP)
  • R 489 : chariot automoteur ( depuis 2020)

C’est quoi le CACES 1 3 et 5 ?

Le CACES 1

Il s’agit de la première catégorie du CACES R 389. Elle englobe les chariots élévateurs de type transpalettes à conducteur porté et le préparateur de commande au sol de levée inferieure à 1m.

Le CACES 3

Il concerne les caristes, c’est-à-dire la recommandation R 489 (anciennement connue sous R 389). Elle définit les normes de sécurité à respecter pour manipuler les engins de type chariots élévateurs en porte à faux de capacité ou égale à 6 tonnes.

Le CACES 5

Toujours relatif à la catégorie R 489, le CACES 5 concerne les engins de manutention de type chariots élévateurs à mat rétractable.

utilisation caces

Comment se déroule la formation CACES 1 ?

Une formation obligatoire

De par le fait que les engins de chantier sont des appareils dangereux, ils doivent être parfaitement maîtrisés par leurs conducteurs. Le CACES est obligatoire et doit être renouvelé dès que sa durée de validation est achevée. Il concerne tous les secteurs d’activité de l’entreprise. Une fois obtenu, l’employeur peut donner au conducteur un permis de conduire pour les engins spécifiques au type CACES qu’il possède.

La formation CACES

Elle est proposée par des organismes qui ont la compétence pour le faire. Elle comprend :

  • Une formation théorique (avec supports document et médias) qui dure environ une journée de cours.
  • Une formation pratique (conduite des engins) qui se déroule sur une aire d’exercice avec des engins en conformité avec les recommandations de la CNAMTS. Elle peut durer entre 1 à 3 jours.

Elle est assurée par un formateur expert et le test final est fait en conformité par un testeur certifié. Il porte sur la connaissance des réglementations et la capacité à conduire en toute sécurité.

L’obtention du CACES

Elle permet à l’employeur de délivrer un permis de conduire à une personne salariée qui a validé ses connaissances et sa maîtrise à conduire le type d’engin défini au préalable en sécurité. Le CACES® est le moyen le plus sûr de s’assurer que son employé maîtrise l’engin et le décharge de toute responsabilité en cas d’accident. Ce permis est conditionné par l’aptitude médicale du salarié confirmé par le médecin de travail.

Quel engin peut-on conduire avec CACES 1 ?

La nouvelle réforme entrée en vigueur le 1er Janvier 2020 prévoit une extension du CACES 1 à des engins supplémentaires :

  • La catégorie CACES 1A qui couvre les transpalettes à conducteur autoporté
  • La catégorie CACES 1B pour les gerbeurs à conducteur porté

Cette réforme a pour but l’intégration des spécificités des métiers de BTP et à avantager les demandeurs d’emplois dans ce secteur par leur professionnalisation. Les caristes de la catégorie 1A sont particulièrement demandés dans le secteur et le nouveau CACES 1 leur permet d’être facilement embauchés.

caces 1

Quel est le prix du CACES 1 ?

Le prix varie selon le centre de formation. Mais la formation CACES 1 coûte relativement chère : il faut compter entre 500 à 800 € (TTC). Heureusement, certains organismes peuvent prendre en charge le financement de la formation, à savoir :

  • Pôle emploi : il faut y déposer un dossier de motivation (Action de Formation Conventionnée)
  • Le Fonds d’Assurance de Formation de Travail temporaire (Projet de transition professionnelle)
  • La Caisse des Dépôts et des Consignations de la société dans laquelle travaille le conducteur (entreprises avec un compte personnel formation)

Le CACES 1 confère un grand avantage à son détenteur. Son financement par fonds personnel peut être assez lourd, mais il constitue un investissement rentable.